E-Tron la trottinette électrique à 4 roues Audi

E-Tron la trottinette électrique à 4 roues Audi

Audi a dévoilé une trottinette électrique inspirée d’un skateboard.

Audi semble vouloir imposer sa marque « E Tron » sur la durée, malgré les moqueries des francophones, et ce suffixe ne sera donc pas réservé aux voitures électriques. La marque aux anneaux a en effet dévoilé une trottinette électrique inspirée d’un skateboard. 

Preuve en est, le constructeur vient de dévoiler l’e-tron Scooter, une sorte d’hybride entre skate électrique et trottinettes, avec ses 4 roues et son petit guidon. L’idée est d’offrir une meilleure stabilité à l’engin tout en restant dans des dimensions compactes, lui permettant d’être stocké un peu partout (métro, bureau). D’après Audi, on retrouverait ici les sensations du surf en pouvant conduire d’une seule main, ce qui lui permet également de signaler qu’il va tourner.

C’est la petite surprise de l’été du côté de chez Audi. Le constructeur allemand vient de dévoiler… une trottinette électrique ! Ou plus exactement, un engin hybride à mi-chemin entre la trottinette électrique et le skateboard. L’e-Tron Scooter est une planche à quatre roues qui se dirige en utilisant l’inclinaison du corps, comme un skateboard, mais offre plus de stabilité grâce à un guidon qui peut se tenir à une main. Alors qu’il travaille actuellement sur l’élaboration d’une gamme de véhicules propres, Audi veut étendre sa marque e-tron avec une trottinette électrique haut de gamme. Baptisée e-tron Scooter, elle est présentée dans un communiqué de presse publié le 5 août et devrait être commercialisée en fin d’année prochaine, d’abord dans un cercle privé.

Une trottinette qui se conduit comme un skateboard

Audi veut que l’on pilote sa trottinette comme on surferait sur des vagues, c’est à dire en penchant son corps dans la direction où l’on souhaite aller. Pour l’accélération et le freinage, tout passe par le poignet, le guidon garantissant la stabilité par rapport à un skateboard classique. Pour le constructeur, la main libérée permettrait de donner des indications de direction aux piétons, aux automobilistes et/ou aux autres utilisateurs de solutions de micro-mobilité.

Pour la sécurité, l’e-tron Scooter dispose des lumières indispensables à son homologation, d’un frein hydraulique d’urgence à actionner avec le pied et d’une interface de protection contre les larcins. En dessous du guidon, on retrouve aussi un indicateur d’autonomie.

L’e-tron Scooter se distinguera des autres solutions du marché par sa structure articulée autour de quatre roues — comme un skateboard — et son maniement à une seule main. L’autonomie de la trottinette équipée d’un freinage régénératif, est donnée à 20 kilomètres tandis que la vitesse maximale s’établit à 20 km/h.

L’e-tron Scooter pèse quand-même 12Kg (comme un bon vélo) et offre une autonome de 20Km, ce qui reste assez moyen par rapport à la concurrence. Il faut dire que l’engin est bien équipé, avec son frein hydraulique et son écran de contrôle, ce qui ne contribue pas à faire baisser le poids global.

L’e-tron Scooter sera proposé à 2000€ l’an prochain, l’idée étant de le vendre avec la voiture, et un chargeur intégré, ce dernier permettant de faire « le dernier kilomètre ».

Concept séduisant sur le papier, l’e-Tron Scooter ne joue malheureusement pas du tout la carte de la démocratisation puisqu’il faudra débourser 2.000 euros pour se l’offrir lorsqu’il sortira fin 2020. Un tarif élevé pour un engin aux performances somme toute très modestes comparées à celles de trottinettes électriques nettement plus abordables.

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *