Comment faire de l’hoverboard

Comment faire de l’hoverboard

Faire de l’hoverboard peut paraitre simple de prime abord. Puis vous vous renseignez et vous voyez des vidéos de chutes sur internet ou pire, un ami qui vous dit que c’est compliqué et réservé aux plus jeunes. Dès lors, vous vous dites que ce n’est qu’un jouet réservé aux enfants et abandonnez l’idée de faire de l’hoverboard. Nous allons vous rassurer : si vous avez appris à marcher, à faire du vélo ou du ski, vous saurez forcément faire de l’hoverboard.

« C’est une question d’équilibre » dit la chanson….

Tout se passe au niveau de l’équilibre et de l’impulsion.

Pour aller en avant : se pencher en avant.
Pour freiner : se pencher en arrière.
Pour aller à droite : appuyer sur la jambe gauche. La roue gauche va tourner plus vite que celle de droite.
Pour aller à gauche : appuyer sur la jambe droite.

Le fonctionnement de l’hoverboard est prévu (grâce à des nombreux calculs à la secondes) pour garder l’équilibre.

Est-ce difficile de faire de l’hoverboard ?

Les 10 à 15 premières minutes sur un gyropode sont souvent assez décourageantes. On peine à trouver l’équilibre et on se demande pourquoi tout le monde trouve ça “fun”.

Heureusement, très vite, le fun arrive à grand pas et on se demande comment a-t-on pu faire sans ?

Une autre étape constitue la transition entre le sol lisse de la maison et les aspérités d’un trottoir ou d’une rue. Là encore tout est question de temps, mais il faut tout de même reconnaitre que c’est franchement pas adapté à un terrain variable. Monter un trottoir, même simple, peut être source de chutes et de rayures.

Sur le marché, certains fabricants proposent des roues plus grandes et des châssis plus élevés. Tout l’enjeu est ici de garder le format compact de l’hoverboard tout en offrant plus de possibilités extérieures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *