Comprendre le fonctionnement d’une gyroroue / monoroue electrique

Comprendre le fonctionnement d’une gyroroue / monoroue electrique

Pour apprendre le monocycle, ou le gyropode, cela peut aider d’en comprendre le fonctionnement de base.

Que cela soit pour le gyropode à deux roues type segway, inmotion r1ex, ninebot elite, ou pour un monocycle electrique type solowheel, kingsong ou gotway, la technologie s’appuient sur une technologie très avancée issue de la recherche spatiale.

Comment fonctionne la monoroue électrique ?

la monoroue électrique avance grâce à un moteur électrique, une batterie et un système de stabilisation gyroscopique. Des capteurs gyroscopiques (capteurs angulaires) très précis intégrés dans la carte mère détectent l’inclinaison avant, et ordonnent alors au moteur de compenser le balancement en faisant tourner la roue pour conserver cette inclinaison constante. Réciproquement pour le freinage, ils détectent l’inclinaison arrière et ordonnent au moteur de la roue électrique de décélérer pour conserver cette inclinaison constante.

L’équilibre avant/arrière.

Elle repose sur l’utilisation de capteurs gyroscopiques pour la gestion des moteurs. Mais comme toute technologie très avancée, elle repose aussi sur un principe très simple et aussi naturel que le déplacement de l’être humain sur ses deux pieds !

En effet, quand on se penche en avant, il y a un moment où, juste avant d’atteindre le point de déséquilibre, notre cerveau donne l’ordre à notre jambe d’avancer pour rétablir l’équilibre. Si on se penche en arrière on voudra mettre un pied en arrière pour éviter la chute. C’est en apprivoisant cette gestion d’équilibre et de déséquilibre que les bébés apprennent à marcher.

Vous, nouveaux wheeler devrez faire de même, car c’est sur ce même principe que fonctionne la roue gyroscopique. Quand les nombreux capteurs d’inclinaison détectent que le conducteur se penche en avant (ou en arrière) et atteint un certain angle d’équilibre/déséquilibre, le cerveau de la roue donne l’ordre au moteur brushless de se mettre en marche pour compenser: la e-roue du gyropode avance (ou recule) pour maintenir son équilibre. Elle voudra toujours rétablir l’équilibre pour maintenir les pédales parallèles au sol (Ou au degrés d’inclinaison choisi dans les paramètres)

Si tous les monocycles actuels fonctionnent sur ce principe, les différences sont liées, entre autres choses, à la sensibilité et au nombre de ses capteurs d’inclinaison autrement appelés capteurs gyroscopique ou capteurs d’inertie.

Plus on augmente son degré d’inclinaison, plus la vitesse de la roue augmentera en compensation. En se redressant la vitesse diminue jusqu’à l’arrêt.

L’équilibre latéral

L’équilibre latéral n’est pas géré par les moteurs gyroscopiques. Sur un gyropode type segway il est assuré par l’écartement des deux roues, sur un monocycle, c’est la vitesse et la position de votre corps qui va le créer.

Si l’apprentissage avant arrière est donc plutôt simple à appréhender, il vous faudra quelques séances d’entrainement pour gérer l’équilibre latéral. Mais c’est loin d’être insurmontable, vous avez appris à marcher, a faire du vélo, peut être du ski et du roller, alors passer à la roue électrique ! Nous vous donnons une méthode pour faciliter votre apprentissage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *