une trottinette électrique qui roule avec un régulateur de vitesse autonome

une trottinette électrique qui roule avec un régulateur de vitesse autonome

La Segway-Ninebot Air T15 mise sur une conduite de trottinette à l’ancienne, avec des fonctionnalités électriques automatiques.

Si Segway a déjà fait forte impression après avoir intronisé son étrange siège roulant capable de filer à 38 km/h, le spécialiste des gyropodes et autres engins électriques continue de faire parler de lui dans le cadre du CES 2020, organisé à Las Vegas. La filiale de l’entreprise chinoise Ninebot a en effet levé le voile sur une trottinette hybride innovante répondant au nom d’Air T15.

Mine de rien, sans Segway-Ninebot, le secteur de la trottinette électrique ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui. C’est l’entreprise qui a fourni à Xiaomi les plans de la fameuse M365, trottinette qui a tout à la fois lancé une adoption grand public de l’engin et permis aux entreprises de créer des flottes. Aujourd’hui, la M365 est toujours une bonne trottinette à l’achat, mais elle a été remplacée petit à petit par des modèles plus robustes et à l’épreuve des détournements par les Lime et autres Bird. L’essor de la trottinette en free floating, considéré parfois comme une catastrophe écologique, ne peut pas faire oublier la trottinette privée et Segway-Ninebot le sait.

Trottinette à l’ancienne, modernisée

C’est précisément pour cela que le constructeur continue d’innover sur ce secteur : au CES 2020, salon des technologies de Las Vegas, c’est le modèle Air T15 qu’il exposera dans les allées. Toute l’idée derrière cette trottinette électrique est d’enlever le contrôle du conducteur au maximum. À première vue, cela semble être une idée pour le moins dangereuse, quand on voit à quel point les personnes utilisant des trottinettes ne savent pas rouler avec, mais en réalité, accélération et freinage ne sont pas strictement automatisés, mais plutôt déportés.

La trottinette Air T15, qui peut atteindre 20 km/h et peut donc rouler en France, n’a pas d’accélérateur ni de frein au guidon. Pour accélérer, elle compte sur la bonne vieille technique au pied : vous l’amenez à la vitesse souhaitée en la poussant comme une trottinette mécanique et des capteurs se chargent de garder cette vitesse pour le reste du parcours. En analysant le terrain — la matière et l’inclinaison notamment –, la Air T15 va être capable de garder la vitesse indiquée en ajustant la puissance demandée au moteur. Si le terrain s’incline,  elle ne va pas ralentir, mais plutôt vous offrir un peu plus de puissance pour affronter la côte.

The Verge précise d’ailleurs que l’Air T15 peut atteindre les 20 km/h (son maximum, dans tous les cas) sur une côte de 15 %. Quant au système de freinage, qui se veut génératif, l’usager n’a qu’à appuyer sur la pédale située au-dessus de la roue arrière. Comme sur une trottinette mécanique, en somme. Au total, le produit est capable de parcourir jusqu’à 15 kilomètres, soit une autonomie somme toute limitée.

Et comment freine-t-on ? C’est simple : à l’ancienne. La Air T15 possède un frein sur la roue qui permet de décélérer et, comme pour l’accélération, le moteur et les capteurs se chargeront d’interpréter le freinage et de garder soit une vitesse constante inférieure, soit d’arrêter le véhicule totalement. Difficile de se faire une idée de la maniabilité sans l’avoir utilisé, mais après tout, même les Xiaomi M365 possèdent un mode « régulateur de vitesse » qui permet de garder une vitesse constante, idéal pour les trajets longs. On se dit qu’avec un peu d’entraînement, cette Air T15 reproduit cette fonctionnalité, avec en plus des contrôles on ne peut plus mécaniques : vos pieds.

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *