Rouler en vélo électrique, c’est (aussi) du sport

Rouler en vélo électrique, c’est (aussi) du sport

Que choisir entre un vélo classique et un vélo électrique? Si vous pensez que vous dépenserez moins d’énergie en utilisant un vélo électrique, c’est faux. On fait même plus de sport qu’avec un vélo classique. L’effort est moins intense, mais on le fait sur de plus longues distances et il dure donc plus longtemps.

Les utilisateurs de vélos électriques font plus d’efforts que ceux qui utilisent un vélo classique! C’est ce qui ressort d’une étude menée sur les habitudes de près de 10.000 personnes à travers 7 pays d’Europe. Elle a été menée à Anvers, Barcelone, Rome, Londres, Orebro (Suède), Vienne et Zurich.

Les habitudes des utilisateurs sont tout à fait différentes. « C’est un vélo électrique, principalement parce que j’habite dans une rue qui est en montée », détaille Matthieu. Il ne pourrait pas se passer de l’assistance. Alexandre, lui, utilise un vélo classique: « Je ne dois faire qu’un ou deux kilomètres. Un vélo électrique, ça ne servirait à rien. »

Bien entendu, à distance égale, le vélo classique demande plus d’effort. Mais les utilisateurs de vélos électriques font de plus longues distances, ce qui compense la différence. Ainsi, les « e-cyclistes » dépenseraient le plus d’énergie.

« Il faut essayer une ou deux fois la distance »

Chez Pro Vélo, on s’en rend compte. Les vélos électriques sont loués pour parcourir plus de kilomètres. « On voit beaucoup de personnes qui viennent louer des vélos électriques pour justement aller jusqu’à Maastricht ou un petit peu plus loin », détaille Paul Henin, responsable du magasin.

Mais attention aux dépenses inutiles. Un vélo électrique n’est pas toujours nécessaire. « Il faut essayer une ou deux fois la distance et voir le ressenti qu’on en a, avant d’investir dans un vélo électrique de plus de 1.500-2.000 euros », conseille Damien Sanfilippo, spécialiste en traumatologie du sport au CHU de Liège. Le vélo classique reste moins cher, et plus intéressant au niveau cardio-vasculaire.

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *