Les trottinettes électriques désormais inscrites au code de la route

Les trottinettes électriques désormais inscrites au code de la route

Le décret qui encadre l’usage des trottinettes électriques en France a été publié au Journal officiel ce vendredi 25 octobre 2019. Des règles et des sanctions sont désormais applicables.

Le texte, entré en partie en vigueur depuis hier et en intégralité au 01er juillet 2020, modifie le code de la route. La nouvelle réglementation indique que l’utilisateur d’une trottinette électrique devra avoir au minimum 12 ans et être seul sur son engin.

Rouler sur le trottoir est strictement interdit sauf dérogation du maire concernant la circulation sur sa commune. Sinon, la circulation devra se faire sur les pistes cyclables, quand il y en a, ou sur les routes limitées à 50km/h ou moins. Le stationnement sur le trottoir est autorisé mais l’engin ne doit pas gêner le passage des piétons. La vitesse maximale autorisée est fixée à 25 km/h.

Le décret prévoit également des équipements de protection pour les utilisateurs de trottinettes électriques notamment le port du casque de protection et d’un gilet réfléchissant dans le cas où on circule hors agglomération. Par ailleurs, il est strictement interdit de circuler sur son engin motorisé avec des écouteurs ou casque sur les oreilles.

Des sanctions pour les contrevenants

Tout contrevenant risque des amendes. 35 euros pour tout conducteur qui ne respecterait pas les règles de circulation, y compris si deux personnes sont présentes sur l’engin, ou que le conducteur porte des écouteurs. Elle passe à 135 euros si l’usager roule sur le trottoir et 1 500 euros pour un excès de vitesse, pouvant atteindre les 3 000 euros en cas de récidive.

Le décret sur l’encadrement national des engins de déplacement personnels motorisés comprend également les hoverboards, les monoroues et les gyropodes.

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *