Comment bien choisir son gyroroue ?

Comment bien choisir son gyroroue ?

Les hoverboards à roue (ou gyroroue ou encore gyropode) proposent une expérience supérieure aux gyroskates qui font actuellement fureur.

Leur autonomie et leur vitesse sont nettement supérieures et de fait leur usage est totalement différent. On peut à la fois les utiliser pour son plaisir ou pour se déplacer à son travail, en ville, en balade. De plus, ils supportent plus de poids et proposent pour certains des fonctionnalités avancées proches de l’intelligence artificielle.

QUELS CRITÈRES À SURVEILLER AVANT D’ACHETER ?

Puissance :

Tout d’abord il existe deux types de puissance. La puissance nominale et la puissance instantanée (ou en crête). Nous nous intéresserons à la puissance nominale qui la puissance réelle ou utile. Une puissance s’exprime en Watt (à ne pas confondre avec les Watt heure ou Wh d’une batterie) Plus la puissance est élevé plus la roue aura la capacité de transporter une charge lourde de grimper les cote, de relancer plus vite ou de rouler avec une meilleure célérité.

Attention la puissance et la vitesse de pointe ne sont pas forcément liées car les roues sont souvent bridées.

La puissance du moteur est une donnée à ne pas négliger lors de l’achat d’une monoroue. Elle va déterminer la capacité d’accélération de l’appareil, la gestion des pentes et la tolérance au poids de l’utilisateur. Si vous êtes grand(e) ou lourd(e) veillez donc particulièrement à ce que votre roue soit puissante (>1000 watts en nominal). Si vous ne savez pas vous repérer en watts, repérez-vous en fonction de la vitesse maximale annoncée par le constructeur. Elle est généralement révélatrice.

La puissance est un élément très important car elle va offrir de la stabilité dans la gestion de la motricité. Dans une relance (montée, nid de poule…) une puissance élevée de la gyroroue, permettra de suivre et de relancer la motorisation.

Une roue puissante aura également un meilleur freinage.

Une puissance de 500W semble être un minimum pour une vitesse de 20km/h. Si votre poids atteint les 80 Kg, prévoyez un minimum de 800W ; vous souhaitez maintenir une vitesse de croisière de 25km/h une roue de 800 à 1200W fera l’affaire avec un poids inférieur à 80 Kg. Vous faites plus de 80Kg, vous avez des montées, prenez au dessus de 1200W à 1500W.

En bref adaptez la puissance à : votre poids, votre parcours, la vitesse souhaitée.

Vitesse :

Chacun voit midi à sa porte, mais sachez que pour maintenir une vitesse de croisière en toute sécurité, il vous faudra une vitesse de pointe supérieur (d’au moins 5 km/h) ou avoir un gros moteur. Un minimum de 800w nous semble nécessaire pour rouler à un 25Km/h ;

La vitesse par défaut est souvent bridée comme avec le marques Inmotion ou Kingsong. Dans ces marques et sauf exception ou déridage, la vitesse est programmée à 25 Km/h. Attention à bien choisir la vitesse, notamment en fonction de la taille du moteur. Les roues se débrident via une application sur son téléphones.

Poids et maniabilité

Bien que le principe de la roue soit de rouler, n’oubliez pas que vous aurez forcément à la soulever, ne serait-ce que pour la ranger ou la sortir. C’est pour cela qu’il est important de choisir non-seulement un modèle léger, mais également de préférence un gyropode avec guidon, ce qui vous permet de stabiliser l’appareil. Une roue lourde devra forcément posséder un système de transport manuel bien pensé. Une roue légère sera un atout indéniable. Veillez toujours à regarder les commentaires clients qui indiquent généralement la solidité ou non des dispositifs de transport. Pensez à vous restreindre sur des modèles ne dépassant pas les 15-16 kg.

Le poids est proportionnel à la taille de la batterie, à la puissance et au diamètre de la roue. Le poids oscille entre 11 et 20 Kg en règle générale. Un roue de 18’’ avec un gros moteur et une grosse batterie vous apportera un grand confort de roulage, mais elle devient lourde à porter.

Le poids peut être un critère de sélection ou être la conséquence des performances que vous rechercherez. Pas de réponse type par rapport au poids. A vous de voir en fonction de votre usage. Avez-vous besoin de la porter ? Ponctuellement ? Plusieurs fois par jour ? Présence d’un ascenseur ? Marche à passer ?

Une roue de 16’’ polyvalente et avec une autonomie d’une 30e de kilomètre souvent autour de 15-16Kg.

La technologie et la programmation électronique

Cherchez-vous simplement une gyroroue qui vous emmène d’un point A à un point B, ou recherchez-vous davantage ? La réponse à cette question vous permettra de savoir s’il est important pour vous que le modèle embarque des équipements, comme des haut-parleurs ou encore la connexion à votre smartphone par Bluetooth. Cela vous permettra un usage multifonction de votre gyroroue, mais cela signifie également que vous aurez à investir davantage.

L’électronique est un élément essentiel à votre roue. C’est un des aspects qui fait la différence entre les monocycles électriques de marques connues et de modèles « exotiques ». Sur une gyroroue, vous ne pouvez pas vous permettre une rupture d’électronique sous risque de vous retrouvez au sol. Hélas la programmation est impossible à voir. Privilégiez dès lors des marques connues et historiques qui investissent dans une bonne programmation électronique.

Certaines marques proposent également des réglages qui se font le plus souvent au travers d’une application. Les réglages peuvent permettent de calibrer le gyroscope ; il est également possible de définir des modes d’utilisation ou mode de conduite. Avec un mode expert la roue s’utilisera plus à plat ; il faudra donner moins d’amplitude dans le mouvement pour que la roue réagisse. Ce mode est plus sensible et nécessite plus dextérité car la roue est plus réactive et pardonne moins les fautes d’appuis. Inversement un mode débutant nécessitera de plus amplifier son mouvement. La roue est tolérante, moins vive.

Il arrive des cas ou la roue manque de puissance (montée, vitesse max, batterie faible…). Dans ce cas plusieurs alerte son prévu (parfois programmable), alerte (bip) sonore et système de relève des pieds : la roue s’incline dans le sens inverse, c’est le « tilt back ». Evitez les modèles qui sont dépourvu de ces alertes (tout du moins le tilt back).

Temps de charge et autonomie

Critère très important. L’autonomie peut varier en fonction des éléments extérieurs : pente, vent, poids de l’utilisateur, style de pilotage etc. Néanmoins, il y a bien sûr des appareils qui sont plus endurants que d’autres. Pour une autonomie agréable, comptez au minimum 30 kilomètres. Cela vous permettra d’utiliser votre gyropode en guise de transport personnel.

Selon l’autonomie de votre appareil ainsi que la qualité de la batterie, la charge pourra s’étaler de 45 minutes à 5 heures. Pas de panique toutefois : tout cela dépendra de votre usage. Effectivement, si vous préférez un usage urbain et sur de courtes distances, préférez un modèle ayant une autonomie adaptée. Si, en revanche, vous préférez faire des moyennes et longues distances, alors vous devrez vous tourner vers un appareil ayant une excellente autonomie.

L’autonomie d’une batterie s’exprime soit avec son intensité (Ah) ou en réserve globale d’énergie (Wh). La réserve global est l’intensité multiplié par sa tension (Ah*U).

Par exemple une batterie de 680Wh peut être une batterie de 14 Ah en 48V ou de 8 Ah en 84V. Il y aura le même nombre de cellule mais vous aurez plus d’autonomie avec la première (et moins de performance).

Pour informations vous pouvez estimer que chaque palier de 2Ah (ou de 130Wh) vous donnera une petite dizaine de km d’autonomie pour 70 Kg à 20km/h… Certains modèles vous offre jusqu’à 100km de rayon d’action.

Le principal risque est une coupure de l’électronique qui se traduira par une chute.

Pensez toujours à sur tailler votre autonomie : usure dans le temps, baisse d’autonomie dans le froid, besoin de faire des crochets, habitude du produit, vitesse moyenne en hausse au fil de l’utilisation…

Attention plus un moteur est puissant, véloce ou lourd plus il aura tendance à être énergivore. Une autonomie variera fortement d’un utilisateur à un autre (autonomie, parcours, vitesse).

Attention également à une batterie faiblement chargé. En cas de relance (montée, ré accélération…) une batterie un peu vide pourra ne pas transmettre assez de « jus ».

Avec une utilisation quotidienne n’hésitez pas à prévoir une trentaine de kilomètre d’autonomie, gage d’une tranquillité de déplacement. Les produits sont assez addictifs et vous vous servirez plus qu’initialement estimé.

La taille de la roue

Les hauteurs de roues peuvent varier d’un modèle à l’autre. Certains proposent même de l’ajuster à volonté. La hauteur de roue la plus confortable est 14 pouces. Plus vous êtes bas(sse), plus il est facile de piloter, mais plus vous subissez la route. Plus vous êtes haut(e), plus vous êtes confort, mais par contre cela nécessite une plus grande maitrise. Quand bien même il vous sera possible de trouver des gyropodes 10 pouces, sachez qu’il s’agit là de gyropode pour enfant ! Effectivement, les roues pour adultes auront des tailles adaptées, allant de 14 à 18 pouces fonction de la taille de l’individu.

Le diamètre des roues est un élément essentiel.

Il n’existe pas de diamètre idéal mais un diamètre en fonction de l’utilisation que l’on souhaite. Avant d’aller plus loin il faut retenir quelques principes universels sur la taille d’une roue.

Plus elle est grande, plus elle est stable mais moins elle est maniable. Une roue d’un grand diamètre aura un effet gyroscopique plus prononcé. L’effet gyroscopique est l’effet ou la force qui permet à une roue de rester en équilibre lorsqu’elle roule. De part sa stabilité une grande roue permettra de rouler plus vite ; De plus une roue plus grande passe mieux les obstacles ou imperfection de la chaussé.

Inversement une roue plus petite sera plus maniable et sera moins encombrante. De plus à puissance de moteur équivalente une roue plus petite sera plus coupleuse.

Gyroroue diamètre avantages et inconvénients

Les trois tailles de roues les plus classiques sont les roues de 14, 16 ou 18 pouces. Alors quelle taille choisir ?

Si vous recherchez de la maniabilité, un encombrement réduit ou une petite utilisation urbaine, la roue de 14’’ est adaptée.

Si vous recherchez un compromis entre maniabilité, stabilité et capacité à allonger les kilomètres la roue de 16’’ est la bonne taille. D’ailleurs la première gyroroue (solowheel) était en 16’’. C’est la taille intermédiaire par excellence : pas trop grosse mais pas trop petite.

La roue de 18’’. C’est une taille de routière.

Elle sera à même d’enchainer les kilomètres d’être confortable, de passer les obstacles… Par contre elle prend de l’embonpoint. Ne choisissez pas cette roue si vous avez besoin de la porter régulièrement ou de mélanger les type de moyen de locomotion (intermodalité), voiture, transporte en commun. Avec ce type de roue on privilégie un déplacement exclusif.

Il faut également adapter la taille des roues à la taille de l’utilisateur.

Le s.a.v

Une roue gyroscopique ça tombe en panne ! De plus en plus de services de réparation fleurissent, mais ce n’est pas une raison pour ne pas veiller à la garantie. Comptez un an minimum.

Les accessoires :

Housse de protections, béquilles, roulettes, application connectée etc. Ce sont des plus non négligeables.

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *