Le grand boom des scooter électriques

Le grand boom des scooter électriques

Le grand boom des scooter électriques

Les scooters ont connus un grand essor à la fin des années 80 et on peu à peu remplacés les mobylettes dans les années 90. Issus de leurs lointains cousins italiens Vespa et autre Lambretta, les scooters se sont développés grâce à l’avènement du célèbre peugeot SC50 puis ST et SV. Très vite concurrencé par le MBK Booster, ils ont su conquérir une clientèle friande de confort et de l’aspect pratique de la protection offerte par un engin très urbain. Sans compter la possibilité d’emmener un passager autrement que sur un porte-bagage…

Le scooter, véhicule urbain par définition.

Le grand boom des scooter électriquesSigne des temps, ce véhicule essentiellement urbain connait un regain d’intérêt après avoir vu sa courbe des ventes fléchir avec l’arrivée des 50 cm3 à boite de vitesse, très prisés d’une jeune clientèle. En effet, la réforme du permis de conduire a rendu accessibles les 125 cm aux titulaires du permis de conduire auto (permis B). Cette réforme a fait exploser les ventes de scooters grâce à l’engouement des utilisateurs urbains des grandes métropoles.

A l’heure où les centre-villes sont de plus en plus restrictifs sur l’accès des voitures en leur sein, les scooters se posent en alternative à la voiture et offrent plus de flexibilité que les transports en commun.

Le scooter à l’heure électrique

Le grand boom des scooter électriquesFait des temps, le scooter n’échappe pas à l’électrisation des véhicules et l’offre de scooter électriques est de plus en plus fournie (source 1). Toujours aussi pratiques, les scooters sont désormais électriques et se taillent la part du lion dans la jungle urbaine. Bien plus autonomes que les trottinettes électriques, les scooters électriques offrent une autonomie supérieure et se lancent à l’assaut des trajets inter-urbain, permettant à toute une catégorie de population de se déplacer rapidement et de façon écologique.

Le sociétés de livraison rapide ne s’y sont pas trompé et ont depuis le départ misé sur l’engouement et la praticité de ce moyen de transport pour les livraison en réseau urbain : colis, plis, pizzas et sushis, pour ne citer que l’essentiel, tous misent sur le scooter électrique (source 2).

Les batteries sont de plus en plus performantes, tant en terme de temps de charge que d’autonomie, et le prochain enjeu de société sera certainement l’accès aux bornes de charge en ville pour les 2 roues électriques (source 3).

Qu’il s’agisse des constructeurs traditionnels de 2 roues, des constructeurs de voitures souhaitant élargir leur offre urbaine ou des société de location comme Lime par exemple, les professionnels ne s’y sont pas trompés et ils sont de plus en plus nombreux à miser sur le scooter électrique pour proposer une offre aux personnes désirant se déplacer en ville ou banlieue sans rien sacrifier à leur fibre écologique.

Le constructeur BMW ne s’est d’ailleurs pas trompé en étant un des premiers à proposer un scooter électrique équivalent à son homologue thermique de 650 cm3.

L’Etat à la rescousse des utilisateurs de véhicules électriques

si les véhicules électriques ont la côte, ils sont aussi encouragés par les pouvoirs publics qui multiplient les aides pour les acquéreurs de véhicules électriques. Qu’il s’agisse de trottinette électrique, de vélo électrique, de voitures ou de scooters électriques, tous ou presque tous, peuvent bénéficier d’aides nationales, régionales ou départementales. Ainsi le coût d’acquisition s’en trouve réduit et les acheteurs ravis de pouvoir s’équiper d’un moyen de locomotion urbain écologique à moindre coût.

Et ce n’est que le début d’une nouvelle ère pour les déplacements urbains et péri-urbains !

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *