Les aides à l’achat d’un vélo électrique en 2023

Les aides à l’achat d’un vélo électrique en 2023

Les aides à l’achat d’un vélo électrique en 2023

Qui dit Nouvel An, dit nouvelles mesures. Dans le prolongement du plan vélo, annoncé en septembre par Élisabeth Borne, l’aide à l’achat de vélo a été légèrement renforcée. Depuis le 1ᵉʳ janvier, les seuils d’éligibilité ont en effet été rehaussés « pour couvrir 50 % des ménages les plus modestes », a indiqué le gouvernement.

En début d’année 2023, les choses commencent à bouger pour les conducteurs de vélos et de scooters électriques. En effet, après une année 2022 plutôt bénéfique pour ces derniers en matière d’aide à l’achat, le gouvernement se met à remanier quelque peu les conditions d’accès au bonus écologique.

Ce qui change en 2023 pour le bonus écologique des vélos électriques

Les cyclistes commencent l’année avec une excellente nouvelle. Alors que le bonus écologique devait initialement prendre fin au 31 décembre 2022, le gouvernement a finalement décidé de le reconduire pour 2023. Mieux encore, il est désormais plus simple de pouvoir y prétendre. En outre, le seuil d’éligibilité a été rehaussé, avec un RFR passant de 13 489 euros à 14 089 euros.

En clair, toute personne dont le revenu fiscal par part est inférieur à 14 089 € — contre 13 489 € jusqu’à présent — peut bénéficier d’un bonus maximal de 300 € pour un vélo électrique. Ce coup de pouce grimpe à 400 € pour les personnes en situation de handicap et celles dont le revenu fiscal de référence par part ne dépasse pas 6 358 € — contre 6 300 € auparavant. Ces deux dernières catégories de personnes peuvent bénéficier d’un bonus de 150 € pour l’achat d’un vélo traditionnel. Les vélos cargos, pliants, rallongés et les remorques électriques pour vélo font aussi l’objet d’une prime.

Lisez également :  Les trottinettes électriques font un tabac

Un bonus cumulable

Censées prendre fin en décembre 2022, ces aides ont été reconduites pour l’année 2023. Cela « permet aux Français de se doter d’un moyen de transport écologique et économique, a déclaré le 27 décembre Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique. L’État s’engage à rendre le vélo accessible à toutes et tous, dès le plus jeune âge et tout au long de la vie. »

Ce bonus écologique est cumulable avec les aides locales existantes et la prime à la conversion — pour les personnes s’engageant à mettre au rebut un vieux véhicule motorisé. Pour en bénéficier, les intéressés doivent déposer une demande sur le site primealaconversion.gouv.fr dans les six mois suivant la date de facturation du vélo.

Les ménages concernés pourront ainsi toucher jusqu’à 300 euros pour leur nouveau deux-roues, 1 000 euros pour une remorque électrique et 1 000 euros pour un vélo allongé ou adapté au handicap. Enfin, les foyers les plus modestes pourront bénéficier d’aides plus importantes. Ceux touchant un RFR inférieur 6 358 euros, contre 6 300 euros en 2022, pourront prétendre à 400 euros d’aide à l’achat pour un vélo électrique et 150 euros pour un vélo classique.

Ce qui change en 2023 pour le bonus écologique des scooters électriques

Commençons donc par les scooters. La première aide concernant ces deux roues est la fameuse prime à la conversion, qui permet de réduire le coût de la transition depuis un véhicule plus polluant. Ainsi, le montant de l’aide est déterminé par le revenu fiscal de référence (RFR) du foyer concerné. Si ce dernier touche moins de 14 089 euros par an, la prime pourra atteindre 1100 euros. À l’inverse, si le RFR se situe entre 14 089 euros et 22 983 euros, la prime sera alors de 100 €. Aucune prime ne sera accordée aux foyers au RFR supérieur à 22 983 euros.

Lisez également :  Les vélos électriques séduisent de plus en plus

Autre point à prendre en compte pour calculer son éligibilité aux aides : la puissance du moteur. En effet, si le moteur de votre scooter affiche une puissance supérieure à 2000 W (2 kW), le bonus écologique sera équivalent à 27 % de son prix d’achat, pour un plafond de 900 €. De la même manière, les scooters équipés d’un moteur de mois de 2 kW se verront attribuer une aide de 20 % de leur prix d’achat, plafonnée à 100 €.

Une dernière nouveauté plaira aux plus bricoleurs d’entre vous. Pour la première fois, le gouvernement va prendre en compte le retrofit, à savoir le remplacement d’un moteur thermique par un électrique. Dans ce cas précis, il sera possible de toucher jusqu’à 1100 euros pour financer le projet, mais seulement si le RFR est inférieur à 22 983 euros.

Enfin, faites attention au type de batterie de votre nouveau scooter. En effet, aucune de ces aides ne vous sera accordée si vous achetez un véhicule avec une batterie au plomb. La prime à la conversion, quant à elle, ne sera valable que pour les véhicules ayant parcouru au moins 2000 km et dont l’immatriculation date d’il y a au moins un an.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *